Enigme 780

Un article de Wiki Chouette de Piblo, l'encyclopédie libre.

[visualiser en HD (http://airyn.free.fr/chouette/visuels_HD/visuel_780.jpg)]
Premier pas...

Où tu voudras,
Par la rosse et le cocher.
Mais où tu dois,
Par la boussole et le pied.












Sommaire

Analyse

Cette énigme, intitulée Premier pas, comporte un texte court (sous la forme d'un poème) et un visuel constitué de deux plans : le premier plan montre le cadran d'une boussole, l'arrière plan montre le croisement d'un piéton et d'une calèche.

Le point de départ de cette énigme est le lieu trouvé dans l'énigme précédente, c'est-à-dire la ville de Bourges. Le titre ne doit pas être pris au pied de la lettre : le "premier pas" à effectuer reste virtuel, pas besoin de se rendre dans la ville de Bourges et de s'y promener.

Le texte est marqué par une forte opposition entre les termes vouloir / rosse / cocher d'un côté, et devoir / boussole / pied de l'autre, à travers la figure rhétorique du chiasme, qui vient du grec khiasma, croisement. Les deux personnages du visuel personnifient cette opposition qui traverse toute l'énigme :

  • l'un va à pied, l'autre en calèche
  • l'un possède le bon étalon (qui donne la mesure), l'autre le mauvais (un mauvais étalon est une rosse)
  • l'un va vers le sud (aiguille blanche de la boussole), l'autre vers le nord (aiguille noire)
  • Selon Patrice : "l'aiguille de la boussole semble relever du principe de lumière - orientation. La pointe blanche m'indique la lumière c'est-à-dire la direction que je dois suivre. La pointe noire m'indique les ténèbres, direction que je suis en droit de choisir mais qui ne me mènera pas à la lumière finale.".
  • le Cocher est une constellation de l'hémisphère boréal, et la Boussole, de l'hémisphère austral (Source : Schliemann, message n°83446 sur Lachouette.net).


  • La direction générale

Le chercheur doit donc suivre le piéton, et abandonner le cocher, sa calèche et son mauvais cheval. L'énigme indique une direction générale, celle du piéton ("où tu dois"). Max a justifié cette direction générale en disant que l'aiguille de la boussole n'est pas stabilisée. Cette direction générale est donnée par la boussole, qui est représentée telle qu'elle serait dans notre main, et il s'agit du sud depuis Bourges. L'utilisation correcte d'une boussole pour déterminer une direction n'est pas très compliquée, mais il faut bien en comprendre le fonctionnement

- voir par exemple la page de Patrice (http://kelpi.zabro.free.fr/Web/Fiches/780.htm).
- dans une contribution (http://lachouette.net/contrib/Ben38/780-Explication-Boussole.pdf), Ben38 étudie le changement de point de vue sur la boussole en fonction de la direction prise.


  • La chose importante

Selon les madits on doit aussi trouver une "chose très importante" qui sera utile dans les énigmes ultérieures (voir madit Cosa Autra, Q/R n°6 du 09/10/1995). Cette chose importante est probablement la "mesure" à utiliser dans le jeu. En effet, les pirates utilisaient des pas ou des enjambées pour repérer l'emplacement du trésor, utilisant leurs propres mensurations comme élément de cryptage. La Chouette d'Or utilise aussi une mesure "sur mesure", mais il faut bien trouver sa valeur quelque part. Il s'agit probablement du pied évoqué par le texte, qui est une ancienne mesure de longueur dont la valeur a varié suivant l'époque ou le lieu, et qui nous renvoie au "pas" du titre de l'énigme. Une valeur commune était proche de 33 cm. Comment Max a-t-il fixé cette valeur pour le jeu ? Il a peut-être utilisé le visuel qui montre une boussole. Le périmètre de la boussole du visuel mesure 33 cm, ce qui permet de fixer (ou confirmer) la valeur de la "mesure", selon le calcul suivant :

périmètre du cercle (http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9rim%C3%A8tre#P%C3%A9rim%C3%A8tre_d'un_cercle) = 2 x Pi (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pi) x rayon

où Pi=3.1415, ou 22/7 environ. Dans les madits, Max a donné le diamètre de la boussole (diamètre = 10.5 cm), donc le rayon est de rayon = diamètre /2 = 5.25 cm.Donc à chaque fois que le texte évoque une "mesure", cela renvoie à un pied de 33 cm, dont la valeur ne varie probablement pas au cours du jeu (voir l'I.S. pour faire bonne mesure, il n'y a en qu'une dans le livre).

Le cocher et le piéton (qui personnifie le chercheur) se croisent donc à Bourges sur un axe globalement orienté nord-sud. Le piéton suit une direction privilégiée, celle du sud, indiquée par l'aiguille de la boussole, et cette direction est aussi la clef de passage vers l'énigme suivante.

Commentaire général

L'énigme 780 a généré un nombre incroyable de commentaires et de théories : leur nombre semble disproportionné par rapport à la longueur de l'énigme et à sa place dans le jeu... après tout, il ne s'agit que de la troisième énigme !

Une partie de la difficulté de cette énigme provient probablement du visuel, composé de deux plans superposés : l'avant plan est plutôt symbolique, tandis que l'arrière plan, figuratif dans le style beckerien, montre une scène vue de trois quarts. Cette difficulté à interpréter correctement le visuel n'a pas échappé à Max, qui a été obligé d'expliciter les différents éléments.

On peut se demander à quoi servent réellement le cocher et sa rosse : pourquoi les avoir introduit si on ne doit pas les suivre ? N'aurait-il pas été plus simple de parler uniquement du piéton, de son pied et de sa boussole ? Monglane exprime parfaitement ce point de vue sur son site (http://monglane.a2co.org/chouette_enigme3_780.htm) :

le texte aurait pu être raccourci en : « Va où tu dois, par la boussole et le pied. » Cela aurait été encore plus concis et plus « propre ». Faut-il admettre que le Cocher et tout ce qui s’y rapporte sont des éléments en surnombre, sans véritable utilité ? Qu'ils ne sont là, à la rigueur, que pour fournir des reliquats (mais lequels?) ou pour nous dire « tout ce qui est au nord de Bourges est sans intérêt dans cette énigme » ? J’ai du mal à m'y résoudre, et pourtant je ne vois rien d’autre à en tirer...


Idées complémentaires

C'est avec cette énigme, plus qu'avec la 530 que se dessinent un certain nombre de pistes. Celles-ci sont décrites en détail ailleurs : piste de Rimbaud, des constellations (voûte céleste), des méridiennes, le pèlerinage de Compostelle, etc.

Avec cette énigme s'ouvrent les pistes du méridien de Paris, ou des périple de Jean-François Fernel qui souhaitait mesurer une longueur de méridien ou de Delambre et Méchain qui voulaient déterminer la longueur du mètre étalon.


  • grâce à la boussole, la notion de cercle, centré sur l'Ouverture, se trouve renforcée. Le cercle est traversé en son milieu par l'axe nord-sud. En suivant le piéton, on s'éloigne de l'Ouverture, le long d'un rayon du cercle. On ne s'intéresse pas au cocher mais on note qu'il était sur le même axe dans la direction opposée.
  • Le pied de 74 cm jouit d'une certaine popularité. En effet le texte comporte des vers de 4 et 7 pieds, et le visuel semble montrer les chiffres 4 et 7.
  • Certains disposent le texte dans un carré de 8 x 8 = 64 et invoquent le jeu d'échecs (ouverture, chevaux, piéton...). Mais Madit pas d'échecs dans la chasse.
  • Vélo propose, quant à lui, que la Mesure est la pointure 33, c'est-à-dire la pointure 1 chez les anglo-saxons (information à corréler avec le "west" de la boussole).
  • Les verbes voudras et dois figurent dans deux devises très connues "fais ce que voudras" de l'abbaye de Thélème et "fais ce que dois" de la Maison des Cars (Source : Sun Li (http://www.lachouette.net/contrib/Sun_Li/voudras-dois.pdf))

Contributions des chouetteurs

  • Selon Schliemann (Source : fil de discussion n°83446 sur Lachouette.net),
le chercheur pense intuitivement qu’il doit trouver un point d’opposition entre Cocher et Pied, et par conséquent entre Rosse et Boussole. L'opposition est géographique (et non de l'ordre du 'moyen de transport'). Il y a en fait un chiasme dans cette énigme. Cocher s’oppose non pas à Pied mais à Boussole. Le chercheur s’en rend compte lorsqu’il découvre que le Cocher est une constellation de l’hémisphère boréal, et la Boussole, de l’hémisphère austral.
  • Selon Zarquos
Historiquement le pied métrique a été déduit de la mesure du Méridien de Paris, en effet le mètre est la 1/40000000ème partie du Méridien de Paris et le pied métrique est le 1/3 du mètre. Or le Méridien de Paris n'est rien d'autre qu'une circonférence ! Ainsi retrouver le pied métrique d'après la circonférence de la boussole est parfaitement logique, Max Valentin nous fait redécouvrir l'histoire en quelque sorte ! Un hasard, je ne pense pas, une source d'inspiration certainement :o)
Il y a une chose importante à rappeler, c'est que le mot mesure ne figure pas dans cette énigme. Aussi, l'opposition Rosse/Etalon me semble-t-elle importante puisqu'elle légitime la recherche de la mesure en 780. Ensuite, le pied du pieton n'a selon moi rien à voir avec la mesure du pied mais évoque la pointe d'un COMPAS. Or, le mot COMPAS désigne justement une BOUSSOLE dans la terminologie de la navigation aérienne et maritime. Le mot anglais "compass" signifie d'ailleurs boussole (cf. W de la boussole). Le compas permet le calcul du périmètre de la boussole et la boucle est bouclée. On observe qu'un COMPAS figure sur les visuels des énigmes 500 et 420 or ces deux énigmes contiennent le mot MESURE.

Pistes

Débats récurrents

Liens

  • L'énigme 780 (http://monglane.a2co.org/chouette_enigme3_780.htm) sur le site de Monglane. [archives : web (http://web.archive.org/web/20161207041202/http://monglane.a2co.org:80/chouette_enigme3_780.htm), pdf (http://airyn.free.fr/chouette/Monglane/Chouette_-_Enigme_3_-_780.pdf)]
  • L'énigme 780 (http://www.zarquos.net/documents/solution_780.pdf) sur le site de Zarquos. [archives : web (http://web.archive.org/web/20140525061449/http://www.zarquos.net:80/solution_780.php), pdf (http://airyn.free.fr/chouette/Zarquos/solution_780.pdf)]
  • L'énigme 780 (http://kelpi.zabro.free.fr/Web/Fiches/780.htm) sur le site de Patrice.
  • L'énigme 780 (http://zoechouette.free.fr/780/780Resolution.html) sur le site de Zoe.
  • L'énigme 780 (http://surlestracesdelachouettedor.blogspot.fr/2015/04/chasse-paris-match-region-3.html) sur le site de Kaspius.
  • Synthèse des Madits pour cette énigme.


Enigmes : B 530 780 470 580 600 500 420 560 650 520 SS
Outils personels