BSM sentinelles

Un article de Wiki Chouette d'Airyn, l'encyclopédie libre.

Les Bornes Saint Martin (souvent abrégées BSM) sont trois blocs rocheux (une borne forestière et deux pierres levées), situées à environ trois kilomètres au nord-est de Dabo. Cette appellation de bornes Saint Martin est cependant un abus de langage, puisqu'il n'y a qu'une seule borne Saint Martin "même si actuellement le site comporte trois pierres d'âges et d'origines différents" (Source : le petit chouetteur illustré éd. 2019, p.21). Beaucoup de chouetteurs pensent qu'elles pourraient être les sentinelles de l'énigme 650.

Sommaire

Le passage en revue détaillé

Nature : une borne armoriée (ou borne forestière) et deux pierres levées (menhirs, qui pourraient être les restes d'une table géante ou d'une sépulture mégalitique).
Altitude : 496 m.
Emplacement : à la frontière des départements de la Moselle et du Bas-Rhin (région actuelle Grand Est) ; à la frontière des anciennes régions d'Alsace et de Lorraine (avant le 1er janvier 2016) ; à la frontière (tripoint) des communes de Haegen, Dabo, et Haselbourg ; de même à la frontière des forêts domaniales de Saverne, Dabo, et Phalsbourg (parcelles 158, 195, 115 et 107). Les bornes se trouvent aux coordonnées 48.672376N 7.255336E, le symbole sur la carte IGN se trouve aux coordonnées 48.672387N, 7.255921E (soit une différence de 45 mètres).
  • Une première pierre : la plus importante, hauteur 155 cm (largeur 220 cm, profondeur 45 cm), porte plusieurs croix gravées et l'inscription St Martin Stein, 1747 (Stein (http://fr.wiktionary.org/wiki/Stein) signifie "pierre" en vieux haut allemand).
- La date "1747" peut aussi être lue "1727" (voir débats ci-dessous). Notons que la date "1747" est gravée sur d'autres bornes aux alentours.
- les croix gravées pourraient être des marques de christianisation, ou des aiglons de Dabo stylisés. Les 3 aiglons (appelés alérions) et disposés en triangle, est le blason des comtes de Linange-Dabo, possédant le comté de Dagsbourg.
  • La seconde pierre : hauteur 115 cm (largeur 155 cm, profondeur 40 cm), elle est placée perpendiculairement à la première, ne porte aucune inscription.
Armoiries de l' (Bas-Rhin, Alsace) figurant sur des bornes de Moselle et du Bas-Rhin, d'aprés des photographies (Source : Airyn)
Agrandir
Armoiries de l'abbaye de Marmoutier (Bas-Rhin, Alsace) figurant sur des bornes de Moselle et du Bas-Rhin, d'aprés des photographies (Source : Airyn)
  • Une borne parallélépipédique (hauteur 133 cm, largeur 40 cm, profondeur 32 cm) sur laquelle sont gravées plusieurs informations :
- deux nombres 1750 et 1828 qui proviennent de l'abornement de la forêt de "la Marck" (et non "Lamarck" comme indiqué sur la notice Mérimée), c'est-à-dire la forêt de la Marche de Marmoutier. La Forêt de la Marck appartenait à l'abbaye de Marmoutier, elle était voisine de la Forêt de Hultehouse (un village se trouvant à environ 7 km au nord de Dabo). Il s'agit vraisemblablement d'une partie de l'actuelle Forêt domaniale de Phalsbourg.
- un numéro "223". Sous ce numéro, écrite perpendiculairement, on distingue (http://www.youtube.com/watch?v=aKXGWVt87Og) une inscription rouge à moitié effacée "HASELBOURG", du nom d'une commune au nord de Dabo.
- l'inscription "MARTIN STEIN". Cette inscription est écrite sur 2 faces différentes : "MARTIN" puis "STEIN" avec le "N" final inversé (ce "N" inversé est parfois interprété comme un symbole ésotérique).
- les deux nombres 1828-223 correspondent à la position de la borne sur la ligne frontière. La borne est précédée par des bornes marquées 1829-222, 1830-221, 1831-220, etc, de telle sorte que la somme des 2 nombres est constante (Source : P. Debras, p.235-236).
- la lettre majuscule "M" brochant la crosse de l'abbé de la Marche de Marmoutier (voir photo (http://4.bp.blogspot.com/-RQZ5lY5xmnE/U5QyZ9fl9AI/AAAAAAAABoM/EBJ-c07UQqA/s1600/B.S.M.14.JPG)) : armoiries de l'abbaye de Marmoutier. L'abbaye Saint-Étienne de Marmoutier (http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Saint-%C3%89tienne_de_Marmoutier) (Bas-Rhin) est une abbaye bénédictine du VIe siècle, dont le nom provient d'un moine appelé Maur (remarque : il ne faut pas la confondre avec l'Abbaye de Marmoutier de Tours, fondée par Saint Martin). La face où est gravée le M pointe vers le domaine de l'abbaye de Marmoutier.


Note sur leur masse

Leur masse peut être évaluée respectivement à 3.5 tonnes, 1.6 tonnes et 400 kilogrammes, en ne considérant que la partie au-dessus du sol et en considérant qu'elles sont en grés (masse volumique 2300 kg/m3).

Note sur leurs coordonnées GPS

Les coordonnées des Bornes peuvent légèrement changer suivant la source (voir tableau ci-dessous). La position réelle des Bornes peut être connue grâce à l'image satellite de Géoportail (couche "Photographies aériennes") montrant une petite clairière, qui se trouve à un point d'intersection des trois communes de Haegen, Dabo et Haselbourg ; cette position est corroborée par la position relevée sur place par Bernie. Cette position est cependant distante de 45 mètres de la position du symbole sur la carte IGN.

Tableau donnant les coordonnées des BSM suivant les sources.
Source Coordonnées Commentaires
Géoportail, Carte topographique IGN 48.672387, 7.255921 symbole : carré, légende : "Pierre St-Martin"
Géoportail, Carte IGN 48.672259, 7.255949 symbole : petit dolmen, légende : "Pierre St-Martin"
Géoportail, Carte France Raster (R) 48.672273, 7.255953 symbole : carré pointé, légende : "Pierre Saint-Martin"
Géoportail, OpenStreetMap monde 48.67239, 7.255333 symbole : aucun, légende : "Borne Saint-Martin". Un petit banc a été dessiné (48.672423, 7.255306).
Google Maps 48.672299, 7.255966 symbole : une petite tour bleue, légende : "borne saint-martin".
lieux-insolites.fr (http://www.lieux-insolites.fr/moselle/sattelfels/sattelfels.htm) 48.67194444, 7.25555556 l'auteur de la page donne : "48 N 40' 19" 07 E 15' 20" Altitude 518 m"
Base Mérimée (http://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/IA57000669) donnée avec une mapbox
T4T35 (http://www.t4t35.fr/Megalithes/AfficheSite.aspx?Projet=France&IDSite=MSSAI2-2) 48.67234, 7.25597 symbole : 2 pierres levées dans un cercle jaune, position relevée sur une carte.
Megalithic Portal (http://www.megalithic.co.uk/article.php?sid=6333623) 48.672570, 7.256150 symbole : un carré rouge contenant un menhir rouge, légende : "Borne Saint Martin".
Visorando (http://www.visorando.com/randonnee-a-la-decouverte-du-pays-de-dabo-la-borne/) 48.672209, 7.256226 légende : "Point 7, km 4.61, alt. 505m, Borne Saint-Martin".
Moselle Tourisme (http://www.mosl-tourisme.fr/bouger/balades-et-activites-de-nature/itineraires/F855145591_circuit-de-la-borne-saint-martin-dabo.html) 48.672132 , 7.256073 (d'après le tracé gpx et la carte associée) symbole : étoile noire dans un rond blanc, légende : "Borne St Martin".
D'après Fradero (http://les-sans-hulotte.net/forum/viewtopic.php?f=11&t=10844&p=257654#p257628) 48.67249, 7.255304 Selon Fradero, "il y a une erreur de positionnement de la BSM. Quand on va sur le terrain c'est évident. Sur le chemin qui part de la route forestière, la BSM est environ 60m plus tôt que ne l'indique l'IGN. "
D'après Bernie (http://les-sans-hulotte.net/forum/viewtopic.php?f=11&t=10844&start=40#p257662) 48.672348, 7.255336 D'après la position GPS de photos prises sur place.

Les BSM sont-elles les sentinelles ?

Arguments en faveur de cette hypothèse

Les Bornes Saint Martin se trouvent à environ 3 kilomètres (8000 pieds de 33 cm) au nord-nord-est (dos au ponant) de la Chapelle Saint-Léon sur le Rocher de Dabo (une superbe "nef encalminée"). Ce sont trois pierres dressées (voir photos ci-dessous) comme le nombre de silhouettes dessinées sur le visuel de la 650. Deux des bornes portent les dates 1727 et 1750, soit le fameux nombre 71721075 dans le désordre. Ces arguments favorables sont cependant contrebalancés par des questionnements sur les BSM comme Sentinelles, que l'on a listé ci-dessous.

Peut-on toucher deux pierres en même temps ?

Max affirme qu'on ne peut pas toucher deux sentinelles en même temps :

QUESTION n°07 DU 1998-09-29
TITRE : SENTINELLES
VOUS AVEZ DIT QU IL ETAIT IMPOSSIBLE DE TOUCHER DEUX SENTINELLES SIMULTANEMENT. CELA S ENTEND AVEC LES DEUX MAINS OU QUE LQUE SOIENT LES PARTIES DU CORPS . EXEMP LE: MAIN ET PIED . AMITIES
J'AI TOUJOURS REFUSE DE REPONDRE A DES Q UESTIONS AUSSI PRECISES. DE PLUS, MA REP ONSE RISQUE DE VOUS INDUIRE EN ERREUR. J'EN RESTE DONC A : "ON NE PEUT PAS EN TOUCHER 2 AVEC LES MAINS". JE NE VEUX PAS QUE CE JEU SE TRANSFORME EN DEVINETT E ! AMITIES -- MAX

Mais Monglane montre sur son site internet (http://monglane.a2co.org/chouette_bsm.htm) la photo d'une personne (Viking) touchant deux des pierres en même temps. Or Max précise "avec les mains", alors que Viking se contorsionne sur le sol en touchant une pierre d'un pied et l'autre d'une main.

Sont-elles "dos au ponant" ?

Sur une , les BSM se trouvent dans la direction nord-nord-est par rapport à la chapelle Saint Léon de .
Agrandir
Sur une carte IGN 3715O, les BSM se trouvent dans la direction nord-nord-est par rapport à la chapelle Saint Léon de Dabo.

Si l'on regarde la carte donnée ci-contre, les bornes se trouvent dans la direction nord-nord-est par rapport à la chapelle Saint Léon (azimut 16.6°). Or la direction "NNE" n'est pas strictement dans le quadrant "est" ("dos au ponant") de la rose des vents.

Combien de symboles sur la carte ?

  • D'après Zarquos (Source : message n°83593.0202010201 sur Lachouette.net):
Il y a aussi le fait que les BSM ne figurent pas sur la 2ème carte avec autant de symboles qu'il y a de sentinelles, alors que Max Valentin spécifie clairement le contraire (cf madits 99 entités). Les sentinelles ne sont pas du genre masculin (borne), alors qu'il ressort des madits le contraire (mais je ne développerai pas). On ne peut pas toucher 2 sentinelles en même temps, or quelqu'un y est parvenu avec les BSM. Les BSM ne justifient pas les madits où Max Valentin refusait de dire si on pouvait voir les sentinelles de là car ce serait donner une indication sur la mesure compte-tenu de leur taille. Les dates sur les BSM ne justifient pas l'importance de l'ordre des chiffres de 71721075.
  • D'après Marvinclay (source : forum des Sans-Hulotte) :
Celles qu'on appelle par abus de langage, les BSM ou bornes saint-Martin sont en fait 2 édifices disjoints situés dans un même lieu, appelé Martinstein ou Pierre saint Martin. Le premier édifice : 2 roches triangulaires (les plus grosses) sont considérées comme les vestiges d'un mégalithe (menhir ou table) qu'on appelle la pierre saint-Martin. Le deuxième édifice : 1 bloc parallèlipédique et situé à proximité immédiate de la pierre saint-Martin correspond à la borne saint Martin, borne forestière. Le mot MARTINSTEIN est gravé sur l'une des roches du menhir mais également sur la borne saint martin ce qui explique que les choses soient si confuses. Sur la carte IGN, ce n'est bizarrement pas le symbole d'un mégalithe (comme c'est le cas pour le menhir sattelfels) qui fest figuré mais celui d'un carré au périmètre noir (catégorie monument) avec Borne saint Martin souligné en rouge ce qui signale un site remarquable. Donc clairement, il n'y a pas 3 symboles distincts pour les 3 rochers du site mais 1 seul symbole (...) qui semble désigner l'unique borne saint-Martin.
  • Voici une autre mise au point de Marvinclay (Source : Sans Hulottes, Les BSM ne peuvent pas être les sentinelles, le 26/10/2013)
Celles qu'on appelle par abus de langage, les BSM ou bornes saint-martin sont en fait 2 édifices disjoints situés dans un même lieu, appelé Martinstein ou Pierre saint Martin sur la commune d'Haselbourg.

Le premier édifice : 2 roches triangulaires (les plus grosses) sont considérées comme les vestiges d'un mégalithe (menhir ou table) qu'on appelle la pierre saint-Martin.

Le deuxième édifice : 1 bloc parallélépipédique, situé à proximité immédiate de la pierre saint-Martin correspond à la borne saint Martin, borne forestière.

Le mot MARTINSTEIN est gravé sur l'une des roches du menhir mais également sur la borne saint martin ce qui explique que les choses soient si confuses.

Sur la carte IGN, ce n'est bizarrement pas le symbole d'un mégalithe (comme c'est le cas pour le menhir Sattelfels) qui est figuré mais celui d'un carré au périmètre noir (catégorie monument) avec Borne saint Martin (au singulier) souligné en rouge ce qui signale un site remarquable.

Est-il gravé 1727 ou 1747 ?

Gros plan sur la Pierre Saint Martin (pierre levée triangulaire) portant l'insription "ST MARTIN STEIN 1747". Photographe : Djo.
Agrandir
Gros plan sur la Pierre Saint Martin (pierre levée triangulaire) portant l'insription "ST MARTIN STEIN 1747". Photographe : Djo.
Gros plan sur la borne forestière parallélépipédique, sur laquelle on peut lire "1828 MARTIN 1750". Photographe : Djo.
Agrandir
Gros plan sur la borne forestière parallélépipédique, sur laquelle on peut lire "1828 MARTIN 1750". Photographe : Djo.
"MARTIN" est suivi de "STEIN" (avec le "N" final inversé) sur une autre face de la borne forestière. Source : Kaspius (http://surlestracesdelachouettedor.blogspot.com/2014/06/les-bsm.html).
Agrandir
"MARTIN" est suivi de "STEIN" (avec le "N" final inversé) sur une autre face de la borne forestière. Source : Kaspius (http://surlestracesdelachouettedor.blogspot.com/2014/06/les-bsm.html).
Autre point de vue sur la borne forestière montrant le nombre "223". Photographe : Djo.
Agrandir
Autre point de vue sur la borne forestière montrant le nombre "223". Photographe : Djo.


D'après Orlando :

(Contribution sur lachouette.net n°7642 écrite le 12/10/2001)

[...]mes sources pour 1747  :

livre de Jean-Claude KOFFEL - Regard nouveau sur l'histoire de Dabo - (1986 - éditions J.Danober - CMDP DABO) page 19 : "Dans la région de Dabo, quelques monuments mégalithiques sont encore répertoriés, dont la plupart ont été exorcisés par la gravure de croix chrétiennes, entre autres le Sattelfels, la pierre Saint-Martin, la pierre du Hengst(*). La pierre Saint-Martin est une dalle de grès (ancien menhir) redressée à la verticale qui a servi de borne de délimitation de la forêt de Dabo avec l'abbaye de Marmoutier. Elle porte gravée sur une face : St Martinstein 1747" - (...) "Tout à côté se dresse la borne gravée sur un côté des marques de l'abbaye de Marmoutier (un M traversé dans sa hauteur par une crosse) et de l'inscription de l'autre côté " 1828 Martinstein 1750" et sur le troisième côté du chiffre 223. A proximité se trouve une seconde pierre dressée, moins importante, qui nécessiterait d'être dégagée.

page 20  : "Le Sattelfels, à la rencontre des arrondissements de Sarrebourg, Molsheim et Saverne, porte d'un côté les armes des Linange et de l'autre côté la marque abbatiale de Marmoutier et la date de 1747".

Je reconnais que Koffel ne dit pas explicitement que 1747 est la date de la délimitation des trois territoires d'alors.

J'ai lu il y a 3 ans, emprunté et réexpédié à la BNU de Strasbourg, le très intéressant livre de Dugas de Beaulieu " Le Comté de Dagsbourg, aujourd'hui Dabo"- (Paris, Le Normant, 1858) dans lequel je pense, sans en être totalement certain aujourd'hui , avoir trouvé confirmation de cette date.

Pour être allé une bonne dizaine de fois jusqu'aux BSM, et reconnaissant volontiers qu'à première vue (comme l'attestent les photos de Mickey et autres) on peut lire 1727, il suffit de promener (délicatement) son doigt dans les entailles des chiffres pour comprendre aussitôt qu'il ne s'agit pas d'un "2" mais bien d'un "4". Et, quand on connaît un peu les bornes armoriées de Dabo et alentours et le souci des graveurs de l'époque pour réaliser des chiffres impeccables, tout dernier doute est levé : le "2" ne résiste pas à l'examen - il est plus haut et comme tronqué, alors que le "4" est dans l'alignement parfait des autres chiffres.


(Contribution sur lachouette.net n°66933 d’Orlando écrite le 07/08/2005)

[…] Je reviens pour une énième fois sur la fameuse "erreur" de la date des BSM ! Dans son livre "Au pays de Dabo" elle cite 1727, alors qu'il s'agit de 1747, c'est indéniable ! L'ennui, c'est que l'Office du Tourisme de Dabo entretient cette erreur dans certains fascicules ! Après un premier entretien téléphonique avec l'intéressée, au cours duquel elle me disait "aller procéder à des vérifications par rigueur intellectuelle", et malgré plusieurs relances de ma part, plus de nouvelles ! Je sais qu'elle a quitté l'Alsace et qu'elle est actuellement en région parisienne. Cette erreur de "20", continue à m'interpeller et j'ai tendance à faire, un peu trop rapidement sans doute, le lien avec la phrase de Max : " à qui la faute ? Pas à moi ..."56 .

Réponse de Marvinclay : (Contribution sur lachouette.net n°66933.02 de Marvinclay écrite le 08/08/2005)

Puisque tu parles de la fameuse erreur 1727/1747, il me semble intéressant de reproduire les informations

données par Asclépios et issues du ministère de la culture :

Titre

borne Saint-Martin et menhir (?) appelé la pierre Saint-Martin

Localisation

Lorraine ; 57 ; Haselbourg lieu-dit Kempel (forêt du) ; Kufberkopf (forêt du)


Dénomination

borne ; menhir

Epoque de construction

milieu 18e siècle ; 2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle année 1747 ; 1750 ; 1828 ; 1857

Historique

Borne forestière dressée à 490 m d'altitude, aujourd'hui à la limite des communes de Dabo et d'Haselbourg d'une part et de Haegen (67) d'autre part ; en limite de la forêt de l'abbaye de Marmoutier (67) avant la Révolution. Elle porte deux dates : 1750 et 1828 (abornement de la forêt voisine "de Lamarck"), un numéro "223" (abornement de la forêt domaniale d'Haselbourg en 1857) et l'inscription "Martin Stein". Elle est érigée au lieu-dit la Pierre Saint-Martin (en référence au saint patron de Marmoutier), appelé aussi Gedeckter Markstein ou Gedeckerter Martinstein (pierre-borne couverte) ensemble de deux blocs de rochers de forme triangulaire réputés localement pour être, selon les uns les restes d'une "table géante", selon les autres une sépulture mégalithique. Le premier, haut de 155 cm (la=220 ; pr=45), porte plusieurs croix gravées et l'inscription "St Martin Stein, 1747" ; le second, haut de 115 cm (la=155 ; pr=40) ne porte aucune inscription. L'ensemble peut être rapproché du Sattelfels, au nord-est du territoire de la commune voisine de Dabo : menhir (?) devenu une borne aux armoiries de l'abbaye de Marmoutier et portant aussi la date de 1747.

Description

Grès rouge de section rectangulaire avec inscription gravée en langue allemande sur une seule face; les armoiries de l'abbaye figurant sur une autre face

Représentation armoiries

crosse abbatiale barrée d'un M majuscule

Dimensions

133h ;40 la;32pr


Pour le livre de Françoise Thary, voilà ce qu'on peut y lire aux pages 76-77 (source message n°88467.0302010101 de Marvinclay sur Lachouette.net) :

Troisième parcours :

[...]L'une des deux branches de celui-ci balisé du rectangle jaune, vous mènera en 3 minutes à la Martinstein ou Pierre Saint-Martin [...] Il s'agit en fait d'un monument mégalithique comme il en existe tant au pays de Dabo [...] Ce menhir fut utilisé à partir de 1727 comme borne-frontière par l'abbaye de Marmoutier. A quelques mètres, une seconde borne, élevée en 1750, porte comme inscription un M majuscule coupé par une crosse abbatiale, les marques de l'abbaye de Marmoutier. Un troisième bloc triangulaire, dressé au bord du sentier , semble la sentinelle des deux autres , mais sa fonction initiale reste mystérieuse. En ces lieux se retrouvaient aussi, si nous en croyons la tradition, les seigneurs dont les limites des territoires se coupaient ici à savoir les suzerains de Dabo, d'Alsace et de Lorraine. Ils prenaient alors place autour d'une grande pierre triangulaire et festoyaient, chacun restant finalement assis sur ses terres ! [...]

Source : Au Pays de Dabo, Forêts et Traditions, de Françoise Thary


Liens

Pages associées

Sites de chouetteurs :

Contributions :

  • Une contribution de Harfang (http://www.lachouette.net/contrib/Harfang/Photo_des_BSM.doc) au format .doc (montrant une phot d'archive des BSM).
  • Position de la borne (pdf (http://lachouette.net/contrib/Airyn/La_carte_de_Dabo_Airyn.pdf), page 13) sur la carte 3715O « série bleue » (Airyn).
  • Position de la borne (pdf (http://lachouette.net/contrib/Airyn/Avons-nous_trouv%C3%A9_les_Sentinelles_Airyn.pdf), pages 19-23) par rapport aux informations données dans les Cahiers Secrets (Airyn).

Bases de données :

  • Base Mérimée (Inventaire général du patrimoine culturel) : référence IA57000669 (http://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/IA57000669) (archive (http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&REQ=%28%28IA57000669%29%20%3aREF%20%29)), intitulé : borne Saint-Martin et menhir (?) appelé la pierre Saint-Martin.
  • T4T35 - Mégalithes du Monde : accéder à la fiche (http://www.t4t35.fr/Megalithes/AfficheSite.aspx?Projet=France&IDSite=MSSAI2-2), code MSSAI2, intitulé : Menhirs dit Bornes Saint-Martin.
  • Megalitic portal  : accéder à la fiche (http://www.megalithic.co.uk/article.php?sid=6333623), code 6333623

Autres :

  • Lien vers une page web (http://www.lieux-insolites.fr/moselle/sattelfels/sattelfels.htm) présentant les BSM.
  • Une vidéo Youtube (http://www.youtube.com/watch?v=aKXGWVt87Og) présentant les BSM (Jtkspmc (http://jtkspmc.skyrock.com/)).
Outils personels