Guide du chercheur de trésors

Un article de Wiki Chouette de Piblo, l'encyclopédie libre.

GUIDE DU CHERCHEUR DE TRESORS

Tous les trésors enfouis, les sites, et les méthodes de prospection.

Auteur(s) Max Valentin
Editeur Savoir pratique Marabout : loisirs
Adresse
Date de publication 1998
Nombre de pages 340
ISBN 9782501030557

Le livre est aujourd'hui épuisé.

La partie juridique du livre (chapitre X) a été écrite par Dominique Robert, tandis que le chapitre sur les trésors mythiques a été écrite par Phil D'Euck. Des sections importantes du livre sont consacrées aux détecteurs de métaux (pp.229-264). Les chasses au trésor organisées ou les jeux de sagacité sont très peu abordés (pp.45-46 et p.302). La grosse section consacrée aux trésors de France et de Navarre (chapitre VI) est issue de la base de données personnelle de Didier Audinot, chercheur de trésors reconnu.

Max Valentin semble apporter un grand crédit à la sourcellerie et à la radiesthésie comme méthodes de détection (ce qui ébranle l'idée d'un Max parfaitement cartésien). Voici ce qu'il en dit (p. 272)

Autre méthode : le pendule cher au Professeur Tournesol.Il est d'ailleurs regrettable que le père de Tintin et Milou, le génial Hergé, ait mis cet engin entre les mains d'un personnage aussi farfelu! Aujourd'hui, à cause de cela, beaucoup de gens associent la radiesthésie en général - et le pendule en particulier - à la poudre de perlinpinpin. C'est bien dommage quand on sait le nombre de sources et d'objets perdus retrouvés grâce à des radiesthésistes munis de pendules... (suit le mode d'emploi et la fabrication d'un pendule!)
Selon Max, la radiesthésie est une discipline dans laquelle il est possible de progresser grâce à un "entraînement" (p.273).

Dans la bibliographie, la catégorie des "Ouvrages consacrés à des chasses au trésor ludiques (énigmes à décrypter menant à un trésor volontairement enfoui dans le cadre d'un jeu de sagacité)" cite La Chouette d'Or (3e édition, 1997) et le Trésor d'Orval (1997).

Voici le sommaire du livre

* I - Introduction 15
  • II - De l'or sous la pelle 17
  • III - Notre passé est dans la terre 49
  • IV - B, A, Ba
  • V - On peut toujours rêver 127
  • VI - Que chercher, et comment le trouver ?
  • VII - Autres techniques de recherche 265
  • VIII - L'indispensable accessoire 275
  • IX - Que faire de vos trouvailles ? 283
  • X - Les trésors et la loi 291
  • XI - Adresses utiles 317
  • XII - Bibliographie 321
  • Index 333



Quatrième de couverture :

MARABOUT

SAVOIR PRATIQUE MAx Valentin GUIDE DU CHERCHEUR DE TRESORS De l'époque gallo-romaine à la Seconde Guerre mondiale, des millions de magots furent enterrés, emmurés, cachés pour les mettre à l'abri des pillards. Beaucoup de ces trésors enfouis sont toujours là : derrière une vieille cheminée, enfouis dans le sable... Le tout est de savoir où chercher... et comment les trouver !

Ce guide, récit de fabuleuses découvertes historiques et individuelles, vous dévoile tous les "trucs" et secrets des professionnels de la chasse au trésor : le matériel de prospection, les mesures de sécurité, la loi et les expertises...

Pour une recherche sur le terrain : la description détaillée d'une centaine de précieux sites à explorer.

L'AUTEUR Max Valentin L'homme de la célèbre "Chouette d'Or" et du "Trésor d'Orval" est un personnage mystérieux. Montré de dos à chacune de ses apparitions télévisées, il st devenu une sorte d'entité énigmatique, excitant l'imagination. Son passe-temps favori est d'éplucher de vielles archives et de collecter, dans nos campagnes, les anciennes légendes de trésors.

Et pour être vraiment complet, voici l'achevé d'imprimer :

IMPRIME EN FRANCE PAR BRODARD ET TAUPIN

1634U-5 - Usine de La Flèche (Sarthe), le 28-05-1998. pour le compte des Nouvelles Editions Marabout D.L. juin 1998/0099/194 ISBN : 2-501-03055-9

Extraits du livre

Voici quelques extraits du livre.

Concernant les cartes (Source : message n°4700 de Papymax sur Lachouette.net)

>>> On trouve de très beaux fac-similés de cartes des XVIIe et XVIIIe siècles ( cartes de Cassini et autres).

>>> Le report sur une carte contemporaine d'un tracé, d'une configuration ou d'entités relevés sur une carte ancienne, fait partie "des devoirs de vacances" de tout bon chercheur de trésor!...

Avec la carte au 1/25000e, on fait un bond en avant vers la précision. Ces cartes permettent de localiser assez facilement des sites en fonction de symboles qui y sont imprimés, et qui sont autant de repères : chemins, calvaires, points géodésiques, donjons, mégalithes, tours et tombes isolées, ruines, stèles, talus, tas de cailloux, gués, etc. Elles permettent aussi de connaître les type de végétation, de situer les friches, les parcs régionnaux, les forêts domaniales, les terrains plantés, etc.

>>> Enfin, une visite au cadastre des communes vous apportera des indications extrêmement précieuses sur les plans parcellaires.

>>> La matrice cadastrale vous fournira les noms des propriétaires...

Concernant les Chemins de Compostelle (Source : message n°4689.03 de Papymax sur Lachouette.net)

Sur une bonne partie de leur parcours HISTORIQUE, les chemins de pélerinage ont aujourd'hui été transformés en sentier de Grande Randonnée, parfaitement balisés par la F.F.R.P. Il FAUT donc effectuer quelques recherches complémentaires sur d'ANCIENNES CARTES et reporter leurs indications sur les cartes au 1/25000e.

Concernant les détecteurs (page 74)

Apprenez à utiliser votre détecter. Un détecteur mal réglé, équipé d'une mauvaise tête, un balayage inadéquat du sol et la méconnaissance des propriétés de l'appareil par son opérateur, sont les principaux facteurs d'échec. Pendant l'été 1997, dans le cadre d'une chasse au trésor ludique organisée parle magazine /Paris-Mach/, des dizaines de chercheurs se sont rués chez les loueurs de détecteurs pour aller prospecter quelques mètres carrés surasturés de morceaux de briques, de catelles et de tuiles, à proximité des ruines de Maisonneuve, en forêt de Campet. Astucieux (puisqu'ils avaient localisé le bon endroit), mais néophytes dans l'emploi de leur équipements, se gênant les uns les autres, leurs recherches furent vaines. Jusqu'au jour où un prospecteur expérimenté arriva sur le site : équipé du même type d'appareil que ses conurrents malheureux, mais rompu à son maniement, il expédia l'affaire en deux heures.


Pages 79-80, dans la section "Soyez observateur et déductif"

[Il existe des] endroits qui, peu de temps après une gelée ou une fine chute de neige, se détachent dans la nature en formant des taches sombres sur fond blanc. [...] Les points où le sol a été un jour remué (même il y a très longtemps) "rendent" leur chaleur plus vite que les sols tassés et inviolés, et ils accélèrent la fonte des premières gelées ou des premières pellicules de neige légère qui les recouvrent. Et c'est particulièrement vrai lorsqu'il y a une masse métallique enterrée en dessous. Passez donc votre détecteur sur ces points. [...]Dans la nature, en cas de doute, il faut porter son attention sur tous les éléments aberrants qui auraient pu servir de repères pérennes lors de l'enfouissement d'un magot : bornes, pierres levées, rochers, arbres séculaires, etc et les prospecter en priorité

Liens externes

  • Acheter le livre sur PriceMinister (http://www.priceminister.com/offer/buy/414392/Valentin-Max-Guide-Du-Chercheur-De-Tresors-Livre.html).
  • Acheter le livre Decitre (http://www.decitre.fr/livres/guide-du-chercheur-de-tresors-9782501030557.html).
Outils personels